+33 1 55 35 36 36 contact@infhotep.com
Sélectionner une page

Donner du sens est un besoin fondamental de l’être humain. Il le fait de manière inconsciente et en continu. On recueille des Données, que l’on interprète en Information. On fait des liens avec d’autres Connaissances (informations mémorisées ou accumulées, pour être ensuite capable d’agir ou de réagir. Ces données, informations, connaissances sont à la base des démarches de knowledge management.

Dans le cadre société, « la société de l’information », nous changeons d’échelle là où on parle de fonctionnement du corps humain, on essaye de transposer ces mécanismes naturels en traitements automatisés informatisés et en intelligence artificielle sur des masses très importantes de données.

La société de l’information, c’est une société dans laquelle l’information joue un rôle central. Notre civilisation produit et consomme une quantité d’information sans proportion avec celle dont usaient les civilisations antérieures à tel point que nous en sommes submergés et qu’il est difficile d’en faire le tri.

Les données, images, sons, etc., constituent la matière première de l’information. Elles sont au cœur des processus de l’entreprise et vont devenir le cœur de nos économies. Elles sont enregistrées ou produites aux différentes étapes de l’activité de l’entreprise. Pour comprendre l’impact de cette nouvelle économie sur nos vies, nos activités, notre planète, il est important de clarifier certains concepts :

Qu’est-ce que la donnée, l’information ? Dans nos systèmes informatiques, nous manipulons des données au travers notamment des bases de données, des systèmes de fichiers, etc. Cette donnée peut être vue comme un couple formé d’une valeur et d’un format. Ce dernier correspond à un type simple (Texte, entier, date, heure, etc.) ou un type complexe (fichier Word, fichier txt, fichier Excel, un extrait sonore) en informatique.

Pour que cette donnée devienne une information, il faut qu’elle soit qualifiée. Cette contextualisation passe par l’intégration de caractéristiques qui vont permettre de donner du sens à la donnée. Ces caractéristiques peuvent être : quantitatives telles qu’une mesure : poids, montants financiers, taille, âge, degré, date etc. ou qualitatives telles qu’une propriété : date de naissance, prénom, nom, lieu de naissance, etc.

Il faut ensuite que cette qualification soit contextualisée. C’est-à-dire a minima rattachée à un concept défini, clair et compréhensible par tous. Dans nos systèmes d’information, c’est ce que l’on appelle des objets (métiers ou techniques). Un objet métier peut être : un employé, un client, un véhicule, un cahier des charges, etc.

Nous venons ainsi d’obtenir une information que notre esprit pourra interpréter, évaluer, analyser en fonction de ses connaissances. Cette information viendra par ailleurs enrichir nos connaissances.

Au sein des entreprises d’ailleurs nous ne faisons plus référence au système informatique, mais nous parlons de système d’information. C’est-à-dire l’ensemble des activités de traitement de l’information (acquisition, communication, transformation, stockage, diffusion) essentiel à la survie d’une entreprise dans cette nouvelle économie.

Marc-Eric Trioullier

Consultant senior, auteur de différents ouvrages sur la sécurité de la donnée.