Le mécénat au sein du cabinet

Conscients de la difficulté de créer une activité, de reprendre une société en difficulté ou de gérer une association d’utilité publique, les fondateurs d’Infhotep ont à cœur de transmettre ce qu’ils ont reçu lors de la création du cabinet.

Pour ce faire, Infhotep consacre environ 3 % de son activité au mécénat sous forme de prestations de conseil.

Les fondateurs d’Infhotep réunissent semestriellement un comité Mécénat en charge d’étudier les dossiers de candidature et de définir la nature, la durée de l’engagement et les objectifs associés aux dossiers retenus.

Pour toute information, nous contacter : contact@infhotep.com


Le cabinet Infhotep soutient la fondation Zellidja

Le cabinet Infhotep soutient les bourses Zellidja en apportant sa contribution et en favorisant l’intégration et la dynamique du réseau Zellidja.

Les valeurs d’humanisme, de pragmatisme et d’excellence du cabinet Infhotep se retrouvent dans ce projet.

Depuis 1939, la Fondation Zellidja, sous l’égide de la Fondation de France, accorde des bourses de voyage aux jeunes francophones, de 16 à 20 ans, pour leur donner l’opportunité d’affermir leur personnalité et de forger leur caractère à un moment déterminant de leur formation et de leur éducation. Les boursiers doivent monter un projet sur un sujet de leur choix, partir seul minimum un mois et restituer leur étude à leur retour. Une priorité est donnée aux boursiers de l’Education nationale.

Pour plus de renseignements sur les bourses Zellidja : www.fondation-zellidja.orgwww.zellidja.com


Portraits de Villes, Portraits d’Expatriés

Portait de Ville et Expatriés

Le projet Portraits de Villes, Portraits d’Expatriés a été réalisé durant les mois de février et mars 2011 au Canada, pays par excellence de l’expatriation.

A Montréal, puis à Toronto, ce travail d’auteur s’interroge sur l’expérience que font les expatriés de la ville qui les accueille. L’expatriation représente un engagement personnel tout autant qu’une aventure humaine. En allant à la rencontre de ces expatriés et de ces villes, nous avons eu pour ambition de réaliser un « double portrait » : portrait des expatriés dans les grandes métropoles canadiennes, et portrait de ces villes, qui s’approprient la culture et l’individualité de ces mêmes expatriés.
Qu’est-ce qu’être étranger dans une ville ?

Le but du travail que nous avons mené est de s’interroger sur ce que signifie être étranger dans une ville, par le rapport que les expatriés entretiennent avec leur ville, bien loin de toute réponse institutionnelle ou statistique. L’enjeu est également de comprendre comment une ville s’approprie les individualités qui la composent, et ce que signifie aujourd’hui d’être étranger dans une grande ville, à une époque où culture, économie, sociétés et modèles politiques tendent vers une certaine standardisation.

En un sens, s’intéresser à l’aventure de ces expatriés dans leur rapport à la ville qu’ils découvrent. C’est cette aventure humaine, cet esprit d’entreprendre et cette ouverture à l’autre qui ont trouvé écho au cœur de l’entreprise Infhotep. Alors même que nous n’étions qu’au début de la recherche de financements, Christian des Lauriers a tenu à nous recevoir. Nous avons trouvé chez Infhotep une véritable écoute, et une capacité à s’engager et à croire (parfois plus que nous même) à ce projet à valeur humaine. En effet, Infhotep a été le premier à nous faire confiance et à se jeter dans l’aventure avec nous ! Nous avons été très agréablement surpris par le temps que nous ont accordé Christian des Lauriers, Bertrand Gaucheron-Perol et Sébastien Dujoncquoy qui se sont véritablement investis dans notre projet. Force de conseils et d’encouragements nous ne pouvons que souligner le rôle majeur qu’ils ont joué dans la construction du projet, et l’obtention de nouveaux partenaires financiers. Ce projet fera l’objet d’une exposition trans-Atlantique, un véritable pont entre la France et le Canada. En effet, il sera exposé à plusieurs reprises en France (la première exposition étant inauguré à l’Université Paris 8, une des plus multi-culturelle de France en septembre 2011), puis présentée à Toronto, ville où le projet a déjà fait l’objet d’une présentation et où plusieurs propositions s’offrent à nous. Le projet photographique Portraits de Villes, Portraits d’Expatriés est maintenant fort de 9 partenaires et est relayé dans les médias (Radio Canada, BuzzNkiff, Voyages Libération…) De plus, ce reportage vient de recevoir le prix Paris Jeunes Aventures. Tout cela a été rendu possible par l’esprit et les valeurs d’Infhotep, entreprise innovante qui a crû en notre projet alors qu’il n’était qu’une ébauche.

Hugo Hébrard & Alfredo Brant – Association Opus Lumen


Le cabinet Infhotep accompagne la création de Télénéo

TELENEO, est une nouvelle entreprise construite sur le lancement d’un projet d’identité numérique (http://www.teleneo.com).

« Le cabinet Infhotep, grâce à son programme de mécénat, m’a permis de lancer mon activité plus rapidement. Les consultants d’Infhotep m’ont aidé à structurer mon projet et formaliser mes réflexions. Par la suite, la cellule R&D d’Infhotep a participé activement à l’élaboration et au développement du projet pilote. Depuis, je maintiens un contact régulier avec Infhotep qui m’aide dans le pilotage et développement de mon activité. Au travers de leurs interventions, j’ai remarqué leur professionnalisme et surtout leur engagement dans mon projet »

Guillaume de Maussion  Fondateur de Télénéo